Le samedi 16 Décembre 2016, dans l’après-midi, j’ai vu des mains sur le cœur. Ils ont pris d’assaut le Bushman Café, pour soutenir un projet culturel visant à aider des enfants défavorisés à avoir un sourire à Noël.

J’ai vu des mains ouvertes, à mon arrivée dans cet établissement. Des mains qui donnaient de l’hospitalité et qui partageaient gracieusement de l’amitié à toutes ces personnes. Karim échangeait bien souvent avec les nouveaux arrivés, Ayeeda faisait découvrir les œuvres des artistes de la communauté Art and Us et Sarah Guindo à la tâche, proposant des cartes souvenirs à tous ces jeunes amis.

L’exposition Heart’istic m’a montré le lien qui unit l’art et l’action humanitaire. Vous avez réalisé votre rêve d’associer votre engagement à la promotion de la culture et des créations locales.

J’ai vu des mains qui font la fête

Le magicien Bissiriou Radji se fait maquiller au Heart’istic

La guitare à la main et fredonnant quelques notes. comme une berceuse chantée pour ces enfants. Avec simplicité, Tony Santana a joué la guitare classique, tandis que Ella Roxie chante de sa voix cristalline, accompagnée d’autres jeunes que je ne connais pas, n’hésitant pas à répondre en cœur pour faire l’ambiance au Bushman café. Une chanson de Dadju, une autre de Zaho, les grands donnaient de leurs voix pour le bonheur des petits.

J’ai aussi vu mains qui donnent. Un peu de leurs poches, Ils s’arrachaient les cartes, pour soutenir ce projet. Bintou se faisait sans cesse interpeller par des visiteurs, désireux de les acheter. Sans oublier les mains de la maquilleuses, qui m’a fait un design personnalisé sur le visage. J’ai passé un agréable moment à échanger avec Yves Roland Assouman qui m’a donné beaucoup d’informations sur la nécessité de conserver les masques en Côte d’Ivoire, ainsi que les débuts de sa passion pour l”art. Il n’a pas manqué de signifier l’importance du combat qui nous a réuni. Lui qui n’avait pas assez de masques disponibles, mais qui fait un effort pour représenter la Galerie mobile Sandrofiah.

C’est une exposition caritative et on n’a pas besoin d’ être dans un tel domaine pour y participé. Je fais partir du collectif Art and Us  et cela fait plus de 2 mois seulement. Mais aujourd’hui, on essaie d’aider les enfants dans le besoin, du moins qu’on peut. m’a t-il confié.

Exposition – Vente / Caritative Heart’istic – Bushman Café 2017

Pas mal d’artistes et de jeunes activistes ont tenu à faire le déplacement. C’était tout simplement génial de voire les portraits de Brams et les caricatures de Jean Olivier Ago (Joka). Je n’ai pas pu assister à l’atelier enfant, mais les images que j’ai vu après étaient vraiment intéressantes. Prochain rendez-vous pour l’arbre de noël 23 décembre 2017 à l’EPP Abobo Kennedy, avec les fonds récoltés.

Hearst’istic, J’ai vu des mains sur le cœur pour les enfants. Ça ressemble à des fleurs de velours. Un peu comme des bouquets d’amour. Bravo les gars !

Une vue de l’exposition vente caritative Heart’istic