La 2ème édition du  marathon de Côte d’Ivoire a eu lieu ce Mardi 15 novembre 2016. Les marathoniens  ont eu le choix entre les  5 km, 10 km, 20 km et 40 km. Pour les habitués et ceux qui pour la première fois, participaient à ce marathon, le 10 km a été le trajet qui semblait le plus abordable. Hélas courir 10 km n’est pas chose facile. Avec un soleil au zénith, un parcours clairsemé de pente, des tournants à chaque carrefour, la fatigue et surtout la soif. Tout a commencé à l’hôtel du district, le coup d’envoi donné les participants ont pris d’assaut la rue qui mène à la place de la république au Plateau avant de regagner le pont Felix Houphouët Boigny. Jusque-là les jambes étaient très engagées. Les coureurs montraient un visage de sportifs ardents. Arrivée au niveau de la gare ferroviaire de Treichville, les premiers signes de fatigue se sentaient sur le visage des irréguliers de footing. Ici et là les marathoniens arrachaient des mains des organisateurs des sachets et bouteilles d’eau pour se déshydrater.
15078591_10154464330140219_2167465819962533563_n
Chemin faisant, le trajet nous emmène au rond-point de Treichville, à notre droite  le centre hospitalier urbain

A ce niveau-là, les jambes deviennent lourdes, d’autres s’effondrent et sont secourus par les ambulanciers, les moins courageux commencent à marcher, même moi.  Vraiment, J’ai sous-estimé ce 10 km. A mi-parcours du trajet, c’est-à-dire 5 km, un point d’épongeage et de rafraîchissement, des bouteilles d’eau minérale sont distribués à tous les coureurs qui font le tour de la rue pour revenir au rond-point. Certains abandonnent déjà. Mais d’autres gardent leurs cadences tout en guettant la ligne d’arrivée.

Koffi Colombe que j’aperçois trottiner me confie que « le plus important est de participer et non de gagner (…) car le marathon est une occasion de familiariser au sport qui est primordial pour la santé de l’homme ».affirme-t-elle à bout de souffle.

15055834_10154464331640219_1200262479855560859_n
J’aborde le grand boulevard menant à la gare de Bassam, avec un ouf de soulagement, c’est le même sentiment que je vois sur les visages de mes compagnons. Déjà plusieurs centaines de personnes ont déjà franchi la ligne d’arrivée sise au palais des sports de Treichville, en attendant impatiemment les autres coureurs, qui peine toujours sur le chemin.

Généralement, tout s’est bien passé, aucun incident majeur. Le seul bémol est que malgré les efforts du sponsor Awa, l’eau ne suffisait pas assez pour tout ce monde, qui réclamait sans cesse des bouteilles d’eau pour se rafraîchir.

15032278_10154464333835219_682915388501733225_n

15078747_10154464333505219_1625746699903237129_n
Au final, les vainqueurs Dans la catégorie 10 Km Hommes sont, Tanoh Ehouman (1er), Coulibaly Nawa (2e) et Zegou Franck (3e). Chez les 10 Km Dames, Joy Den’s (1ère), Scandas Fif (2è) et Kouamé Affoua Florence (3è). Montrant ainsi que 10 Km c’est « maïs » avec la patiente, le courage et l’abnégation surtout.

David Dolégbé / PHOTO : ivoire-sport.ci