La 3e édition du DISCOP se tient actuellement au Sofitel Hôtel Ivoire – Abidjan depuis le 30 mai 2017. Et ce, jusqu’au 1er juin 2017. A cette occasion, le distributeur de contenus audiovisuels Côte Ouest et l’incubateur de talents digitaux Studio CO2 ont fournis de gros moyens en vue de réaffirmer leur domination sur ce segment en Afrique.

En plus des panels, rencontres à thèmes, expositions qui colorent cette édition du DISCOP autour du thème « Le développement de l’industrie audiovisuelle en Afrique subsaharienne peut-il être accéléré par le numérique ? », deux structures se font très bien remarquer à cette messe de l’audiovisuel. Il s’agit de Côte Ouest et de Studio CO2, principales attractions de cet évènement, tant par la qualité des réflexions sur les contenus audiovisuels, et par les projets qu’ils présentent aux différents invités de ce rendez-vous.

dbjztxexkaaaziv

Depuis hier ces deux structures ne font que mettre en avant leurs activités. Aujourd’hui (dans la matinée) j’ai participé avec un peu de retard au Line – up 2017 de Côte Ouest. Une présentation de nouvelles productions distribuées par Côte Ouest dont plusieurs d’entre elles ont déjà reçues des distinctions. Les séries Expecting Lagos, Gospel, Hospital IT, Twenty One, le magazine génération Cup et la telenovela Total Dreamer ont été soumis au jugement des invités qui les ont reçus avec beaucoup de sympathie, comme l’indique ce commentaire de Bernard Azria qui pense que « Le contenu de Côte Ouest est tendance » a- t-il indiqué avant d’ajouter lors de la table ronde (Cet après – midi) sur la place et le rôle des marques dans l’industrie audiovisuelle en Afrique que « Dans l’industrie audiovisuelle, le pouvoir est désormais entre les mains des internautes » Pense t – il. Eh bien ! Cette importance du numérique, le studio CO2, l’a bien compris. L’incubateur de talents, a tout misé dans le numérique. Il accompagne Edith Brou dans son émission web Edith à tester, La Team SACKOISAENKOR avec ses capsules Web humoristique ainsi que bien d’autres talents et projets qui font sensation sur les réseaux sociaux.

18834684_1525139760892225_592269412_n

En clair, ces deux structures ont des visions qui correspondent aux besoins de l’Afrique. Etant donné que la population Africaine devient de plus en plus connectée, il faut que les productions audiovisuelles entrent dans l’esprit de cette digitalisation du continent, avec des contenus audiovisuels plus proches des citoyens sans grands efforts de productions, comme l’a tweeté Fabrice Sawegnon : « Grâce au numérique il n’y a plus de limites ni de modèles, avec de la créativité on peut se développer avec peu de moyens » à t – il publié sur son compte twitter.

N’oublions surtout pas que le Studio CO2, est un projet initié par Côte Ouest Audiovisuel, leader de la distribution de contenus audiovisuels à destination et en provenance d’Afrique depuis 1997. Les deux structures sont certes liées mais elles n’ont pas les mêmes terrains de prédilections.

David Dolégbé