La santé d’abord, le travail après. Me voilà rétabli et tant mieux, je fonce prendre du soleil dans quelques sites abritant les jeux de la francophonie – Abidjan 2017. Ces quelques moments manqués m’ont donné la force de vivre avec plus de vigueur cette journée du mardi 25 juillet 2017. Il y a eu beaucoup d’émotions et de bonne chose. Je vous explique…

Renaissance, oui ! Le musée national renaît

Tableau en compétition Photo ; David Dolégbé
Tableau en compétition
Photo ; David Dolégbé

Cette balade de la francophonie a commencé dans la commune du Plateau. Au musée des civilisations où sont exposés dans plusieurs compartiments des vestiges, objets d’arts et antiques qui retracent l’histoire des peuples et civilisations de notre pays. Ces VIIIème jeux de la francophonie apportent un souffle nouveau au musée national. Tout beau avec son nouveau décor enchanteur grâce à une rénovation occasionnelle qui mérite d’être salué. Après les jeux, on aura quand même un musée digne de la grandeur de notre patrimoine culturel. Comme l’indique cette exposition intitulée Renaissance. Un regain, qui encourage des visiteurs de tous genres à faire un tour pour y apprendre mieux de l’histoire de la Côte d’Ivoire.

L’art francophone « Djafoule » à la bibliothèque nationale

Oeuvre d'art en compétition Photo : David Dlégbé
Oeuvre d’art en compétition
Photo : David Dolégbé

Des personnes âgées, des jeunes, des parents qui profitent de ce rendez-vous, juste le temps de passer des moments de convivialités en compagnie de leurs enfants. Beaucoup plus intéressé à ce qui se passe à deux pas de là. A la bibliothèque nationale où sont exposées toutes les œuvres d’arts de tous les compétiteurs. Je suis resté émerveillé et ému. Chaque tableau, chaque sculpture et chaque photographie renforçaient mon désir de m’aventurer plus loin, de regarder avec un œil moins cartésien. J’ai senti beaucoup d’amour, de tolérance et de partage qui se dégageaient de ces toiles. Ainsi que des représentations imagées des enfants qui revenaient à chaque fois. Peut-être parce qu’ils reflètent l’espoir d’une Afrique qui, aujourd’hui fête la solidarité francophone sur une terre hospitalière.

David Dolégbé 

David DOLEGBE - Jeux de la Francophonie 2017
David DOLEGBE – Jeux de la Francophonie 2017