Abidjan accueille actuellement la première édition du salon des professionnels du e-commerce en Côte d’ivoire. Les rencontres ont débuté ce 1er décembre et se poursuivent jusqu’au 2 décembre 2017. Objectif: réfléchir sur les différents axes stratégiques du commerce en ligne. Panorama de la première journée de ce rendez-vous, organisée par l’agence Carrément Web.

Les stands du salon des professionnels du e-commerce Abidjan 2017 (c) Jokkolabs

L’espace Jokkolabs a revêtu des vêtements neufs pour recevoir les quelques participants qui ont répondu promptement à l’invitation des organisateurs. Le coup d’envoi des activités a été symbolisé par la coupure d’un ruban, faite par M. Philippe KOFFI, le lead de Jokkolabs Abidjan. Un geste symbolique qui ouvre la porte de l’espace Jokkolabs à ces quelques invités.

Avant de rejoindre la salle de conférence pour les différents ateliers de formation, les participants ont pu visiter les stands des entreprises de ce secteur. Je pensais voir celui de JUMIA, mais j’ai appris qu’ils ont curieusement refusé d’associer leur image à cet événement pour des raisons que j’ignore. étrange décision quand on sait que la marque est leader du commerce en ligne en Cote d’Ivoire.

Il fallait être informaticien pour mieux comprendre !

Atelier de formation pour mieux vendre sur internet (c) Jokkolabs

Les hostilités ont commencé par une Conférence sur les enjeux de l’E-commerce d’hier à aujourd’hui. M. Philippe KOFFI a expliqué les avantages et les risques du e-commerce dans le digital à l’exemple de la start-up Jokkolabs Abidjan.

Ensuite, se sont tenus deux ateliers de formation. Le premier sur les bases de la création d’un site de e-commerce avec wordpress , et le second sur la manière d’optimiser un site pour avoir plus de clients. Les conférenciers ont essayé d’apporter leur savoir mais dans un langage purement technique. Du coup, celui qui ne maîtrisait pas le langage du développement Web se sentait dans un monde différent du sien. On vous le concède pour une première édition. On espère que la prochaine fois, les conférenciers pourront débattre des thèmes avec des mots plus simples.

Comment vendre sur internet ?

C’est le thème du dernier atelier qui a meublé cette première journée. Je suis d’avis que le plus important dans un atelier de formation est ce que le public a appris suite à la formation. Pour faire simple, j’ai donc interrogé Vanessa Aka, une jeune étudiante qui a investi dans le commerce des vêtements en ligne. A la question de savoir : Après avoir suivi cet atelier, comment un particulier comme toi, peut-il vendre ses articles sur internet ?

Il faut tout d’abord, rassurer la clientèle et donner des détails si l’on décide de se spécialiser dans la vente d’un article. Aussi, il faut montrer son expertise dans le domaine et emmener les gens à acheter les produits en utilisant des termes marketing pour travailler son image sur le digital. (…) Ne pas craindre Jumia et mettre toujours le lien de sa plateforme Web pour faciliter l’accès à son site. A t-elle indiquée.
En clair, se lancer dans ce domaine est une question de volonté et de courage. Néanmoins, il faut avoir une bonne stratégie marketing digitale. Surtout lorsque vous avez un faible budget.
On se dit à demain les amis !!