Pokou, princesse ashanti et Wê le masque sacré, sont des sulfureux films en 3D que nous avions découvert et apprécié l’an dernier lors du festival du film d’animation. Ce rendez-vous culturel a été une occasion de faire notre première rencontre avec cette technique cinématographique qui allie l’art plastique et la production assistée par ordinateur (PAO).

Cette année, l’évènement piloté par l’Association Ivoirienne du Film d’Animation (AIFA) revient avec de nouvelles idées et tient à mettre la jeunesse au cœur de ses activités.

Accroître la visibilité du film d’animation

Telle est la mission que cette seconde édition s’est fixée avec comme idéal, d’offrir à ses participants une autre vision de l’animation et son rôle dans la création d’emploi pour notre société. Pour ce faire, des réflexions seront menées par différents acteurs du domaine pour amplifier, voire améliorer notre connaissance sur les enjeux de ce secteur très prometteur en termes d’opportunités.

Et surtout pour les jeunes qui souhaiteraient se lancer dans cette aventure.

Un programme alléchant

Le FFAA se déroulera sur 3 jours c’est à dire les 31 mai, 1 et 2 juin 2019. L’organisation offre à cette occasion une palette d’activités aussi divertissantes qu’enrichissantes : Master class, projection, networking, atelier et une cérémonie d’Awards.

L'affiche officielle de la 2ème édition du FFAA

En ce qui concerne le tarif des projections, retenez qu’ils seront à 2000 f pour la journée et à 3 000 f pour les 3 jours que dureront le festival. Vous convenez avec nous que cette tarification est très économique. Et ce, pour permettre aux populations de découvrir et s’égayer à travers des productions qui cadre bien souvent avec la culture africaine. Impatient donc !

En attendant restez connecté sur la page facebook de l’évènement pour ne rien rater de l’actualité du FFAA