Le 22 mars 2019, toute la communauté du web s’est retrouvée au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan pour mener des discussions profondes sur les enjeux du digital.

De gauche à droite : Cédric Kouao (Blogueur cinéma), Kevin-Christian Kouadio (Ambianceur 225) et moi (Promador) © Adicom Days

C’était la rencontre à ne pas manquer. Chaque participant a eu pour son compte, et chacun a pu tirer le meilleur des activités qui ont eu lieu à l’occasion de ce rendez-vous. Que faut-il donc retenir de cette 3ème édition des AdicomDays autour du thème : Les communautés prennent le pouvoir : pourquoi et comment construire des groupes influents en ligne ?”. Retour d’expérience.

ADICOM FORUM : De l’importance de créer des contenus authentiques

La première journée des Adicom Days a été fortement marquée par des réflexions par panel sur l’engagement et l’utilisation du digital par les citoyens. Il faut savoir que la communauté web, c’est toute cette population de connectés. De l’utilisateur lambda au créateur de contenus et influenceur. Toutes ces personnes créent une communauté qu’il faut entretenir et fidéliser par des contenus originaux. Ainsi, comme le disait Celine Fotso de Je wanda Mag

Il ne faut pas faire payer sa communauté, il faut l’engager avec du contenu authentique”.

Cette communauté doit se sentir responsabilisée par les publications des créateurs de contenus et médias, au point de le partager. Aujourd’hui, la valeur d’un contenu ne se résume plus au nombre de likes mais plutôt à l’engagement, c’est à dire aux partages et aux commentaires. C’est en cela que votre contenu a de la pertinence.

J’ai eu l’occasion de rencontrer pour la première fois Dr Edvin, blogueur santé. Pendant ce temps, Cédric avait l’air anxieux Mdrr © Mohamed Ali Diabaté

ADICOM ACADEMY : Aujourd’hui, le mobile est ROI

Nous sommes des millions de connectés par mobile en Afrique sans savoir la force et l’utilité que nos smartphones peuvent avoir dans nos activités. C’est en cela qu’au deuxième jour à eu lieu les ADICOM ACADEMY. Et ce, pour marquer une pause et mettre à jour nos connaissances sur le digital.

Il y a eu plusieurs campus dont celui des influenceurs, où il a été notifié que le téléphone est devenu incontournables dans la création de contenu web. D’ailleurs, cet appareil est omniprésent même dans notre quotidien au point de prendre la place des médias traditionnels. Cédric Kalonji indiquait à cet effet que :

“Nous vivons les dernières heures de la télévision comme un élément central dans le salon”

Pour les professionnels que sont les créateurs de contenus, influenceurs ou média il faut plutôt privilégier l’utilisation du smartphone pour les actions sur le web. Exemple palpable illustré par ce tweet de Polus Agathon dans lequel nous voyons ce journaliste de la chaîne BFMTV en déplacement médiatique avec un seul outil conséquent : son mobile et les accessoires.

ADICOM AWARDS : Quelles sont les femmes qui se sont illustrées ? Et pourquoi ?

La bonne ambiance musicale, il y en a eu lors de cette soirée de distinction des acteurs du digital en Afrique. Normal, qui parle d’Abidjan, parle de la joie et plus encore lorsque la Côte d’Ivoire repart avec quatre distinctions sur sept.  

les lauréats de cette année sont :

  • Catégorie Impact social : Seynabou Thiam, Sénégal.
    • Catégorie Tech : Bissiriou Radji, Côte d’Ivoire
    • Catégorie voyage : Steves HounKponou, Bénin
    • Catégorie food : Moulaye Fanny, Côte d’Ivoire
  • Catégorie mode & beauté : Afua RIDA, Ghana
  • Catégorie humour : Yvidero, Côte d’Ivoire
  • Catégorie jeune Talents : Ange freddy, Côte d’Ivoire

Vous remarquez que trois femmes se sont majestueusement illustrées dans des catégories importantes : Le social, la mode et l’humour. J’aime les femmes, encore plus lorsqu’elles sont inspirantes.

Parlant de leur engagement, Seynabou Thiam a fait parler d’elle grâce à Yaay.sn. Cette plateforme à favoriser la prise de parole et de conscience de nombreuses femmes sénégalaise qui, aujourd’hui, s’expriment librement et se conseillent sur leur rôle de mère mais aussi de femme.

Seynabou Thaim reçoit son trophée de meilleure influenceuse 2019 catégorie impact social lors des adicom Awards ©FabGraphic

A chacune de ses apparitions sur le net, Yvidero ne cesse d’arracher des sourires et partage de la bonne humeur aux internautes. Grâce à son jeu naturel et proche des réalités sociétales, elle arrive bien souvent à faire passer un message. Et c’est en cela qu’elle mérite dignement cette distinction qui récompense un parcours parsemé d’embûches et une volonté de toujours garder la tête haute et le sourire aux lèvres.

Finalement, on aura jamais tord de croire que les femmes impactent mieux sur les tendances et la mode car elles le font passionnément. Afua Rida a cette combine qui donne envie d’avoir un style authentique avec un brin d’Afro. Sa volonté de promouvoir les créations locales l’emmène où elle est aujourd’hui, et cette nuit sur un podium et  face à des applaudissements. Girl power forever.